Texte unique – 8 minutes

Scriptoclip

 

Le beluga* est un animal grand comme une petit immeuble de 2 étages, du bout de la tête jusqu’à la queue. Il vit dans un milieu océanique, ce qui lui confère la particularité d’avoir souvent été vu par des caravelles. Son cri surprenant, chant marin unique, variant selon la météo, le rend très reconnaissable. On dit de lui qu’il aurait la capacité de diriger les marins perdus en pleine mer les nuits de tempête. Lors de la saison de amours, les rivalités entre mâles démontrent toute l’ingéniosité du noble animal. Leurs prouesses vocales leur permettraient d’imiter le chant des femelles. Ainsi à Québec, dans le canal du St Laurent, des belugas mâles se seraient mutuellement attirés dans le détroit par erreur. Un événement résultant par la célèbre pêche miraculeuse de 1972. Notez donc que, s’il est pourvu de dons d’imitation hors du commun, le beluga n’est pas doté d’une intelligence supérieure.

Le beluga à coton, dit beluga à taches, est un sous-genre de l’espèce. Il a pour particularité de ne se nourrir que sacs plastiques d’origine végétale. Une aubaine pour les chercheurs qui souhaitent nettoyer les océans et voient dans cette capacité une opportunité pour arriver à leurs fins, après altération génétique bien sûr.

* Vous noterez donc à la lecture de ce texte que je ne connais absolument rien au beluga ni à la géographie du Canada.

Crédit photo : werner22brigitte sur Pixabay